Amazon veut remplacer votre carte bancaire par la paume de votre main

Amazon veut remplacer votre carte bancaire par la paume de votre main

le 28/01/2020

Le géant du commerce en ligne veut développer un terminal utilisant la technologie «palm-scan», qui permettra de valider les achats à la place d’une carte bancaire.

Est-ce bientôt la fin des cartes bancaires ? Amazon, le géant américain de la vente, vient de déposer une demande de brevet pour un système permettant de régler ses achats avec la paume de sa main, sans sortir une carte de crédit. Des terminaux de paiement spécialement conçus à cet effet sont à l'étude.

Selon le Wall Street Journal, la firme de Seattle serait en pleine réflexion pour fournir des terminaux utilisant la technologie « palm-scan. »

Dans le détail, ce brevet de l'entreprise de Jeff Bezos est « un système d'identification biométrique sans contact », incluant « un scanner de la main pouvant générer des images de la paume de l'utilisateur ». En d'autres termes, ce scanner sera capable de décrypter et de reconnaître les personnes grâce à leur système veineux, les os ou la peau.

Pour faire simple, il suffirait à l'utilisateur d'insérer une première fois sa carte bancaire dans le terminal d'un magasin ou dans un point de vente. Lors de cette opération, le terminal va scanner la paume de la main. Lors des achats suivants, poser la main sur le terminal permettrait de réaliser la transaction.

Carrefour et Auchan s'intéresseraient à la reconnaissance digitale

Amazon ferait actuellement des tests dans des enseignes de distribution aux États-Unis depuis le mois de septembre. D'après le WSJ, Amazon testerait aussi ces terminaux avec Visa et serait en discussion avec Mastercard, JPMorgan Chase, Wells Fargo et Synchrony Financial.

Ce système qui pourrait concurrencer la reconnaissance faciale qui commence à être utilisé en masse en Chine. Les consommateurs sur la plateforme de paiement Alipay peuvent valider leurs achats en prenant un selfie. La filiale de paiement d'Alibaba a installé des terminaux dans 100 villes du pays et l'entreprise prévoit d'investir sur trois ans environ 380 millions d'euros pour améliorer cette technologie.

En réalité, les idées fourmillent dans ce domaine et les opérateurs cherchent la bonne solution pour les paiements biométriques qui devraient exploser dans les années à venir.

Le parisien