Mestdagh s'affranchit de l'enseigne Carrefour

Rédigé le 31/12/2021
C B


Mestdagh serait sur le point de mettre fin à son contrat d'exclusivité avec Carrefour. Dans la foulée, on apprend un changement de direction. Les syndicats s'interrogent sur un repositionnement de l'enseigne.
Une page se tournerait-elle chez Mestdagh? Le groupe de distribution change à la fois de direction et annonce vouloir mettre fin à son partenariat exclusif avec Carrefour. À partir de 2023, le groupe wallon ne serait donc plus le super franchisé de Carrefour.
Dans le chef de Carrefour, on confirme que l'accord de "master franchise", renégocié il y a deux ans pour une période de 10 ans, offrait à Mestdagh la possibilité d'y renoncer dans les deux années avec un préavis d'un an. Option prise donc, par Mestdagh.
"Mestdagh veut avoir la liberté de poursuivre d'autres voies à l'avenir", lit-on dans le magazine Retail. Des discussions seraient en cours avec d'éventuels partenaires.

Les ponts ne sont toutefois pas totalement coupés avec le groupe Carrefour, puisque Mestdagh n'exclut pas à l'avenir une nouvelle coopération, mais cette fois sans exclusivité.
Au sein de Carrefour, on affirme aussi qu'il faudra clarifier l'éventuelle collaboration future tout en ajoutant que la décision de Mestdagh n'est pas encore définitive et pourrait déboucher sur des négociations.
Et pourtant à l'été 2020, Mestdagh avait conclu un nouvel accord de franchise avec Carrefour en vue d'exploiter les magasins Bio et Express de moins de 3.000 m². Jusqu'à présent, Mestdagh était le plus grand franchisé de Carrefour en Belgique.

Cette décision n’est donc pas une bonne nouvelle pour Carrefour, qui connait depuis des années des difficultés sur le sol belge. La récente fronde de 65 franchisés, essentiellement wallons et bruxellois, en justice, n’embellit pas non plus le tableau. Ces franchisés réclament la suppression de la contribution mensuelle sur le chiffre d'affaires réalisé et une indemnisation financière pour la perte de revenus causée par les ruptures d'approvisionnement.
Que cache cette fin d'exclusivité?

Peu de détails fusent en ce moment sur les raisons de la fin de ce partenariat chez Mestdagh et Carrefour. Les partenaires sociaux ont été avertis lors du conseil d'entreprise de la semaine dernière, sans autre commentaire.
Rappelons toutefois que si Carrefour s'occupe de l'approvisionnement des magasins Carrefour Market, le groupe Mestdagh dispose aussi d'un dépôt propre à Gosselies.
Myriam Delmée, du syndicat SETCa, voit deux scénarios possibles: soit le groupe wallon renégocie sa "master franchise" avec le géant français, soit il poursuit seul sous l'enseigne Mestdagh et non plus Carrefour Market.

La syndicaliste rappelle aussi que ce n'est pas la première fois que Mestdagh annonce discuter avec d'autres partenaires à l'heure de la renégociation avec Carrefour. Le nom de Super U avait ainsi déjà circulé.
"Cela n'a jamais été le grand amour entre Carrefour et Mestdagh et les dernières négociations pour la 'master franchise' étaient tendues", poursuit-elle. Elle ajoute que la santé financière des magasins est aussi fragile, laissant entrevoir la prise de mesures.
C'est en 2010 que Mestdagh avait repris 16 magasins de Carrefour alors en pleine restructuration. L'ensemble des magasins du groupe wallon (franchisés et intégrés) était alors passé sous enseigne Carrefour Market, groupe Mestdagh.
"Si Mestdagh confirme sa volonté de libérer, cela signifierait que l'enseigne n'aurait par exemple plus d'exclusivité pour s'installer dans certaines zones d'expansion", indique-t-on chez Carrefour Belgique.
Fabienne Bryskère n'est plus CEO

Dans la foulée de cette annonce, on apprend aussi le départ de Fabienne Bryskère de la tête du groupe. Arrivée de Multipharma, cette dernière prenait la relève de Guillaume Beuscart, parti pour Atos en mars 2020.  Fabienne Bryskère avait alors pour mission de parachever le plan de transformation adopté en 2019.

Elle est ainsi remplacée par Emmanuel Coria. Le CFO avait déjà assumé l’intérim après le départ de Guillaume Beuscart. "La nomination d'un CEO pur produit Mestdagh et l'annonce sur Carrefour laissent entrevoir un tout autre positionnement du groupe", conclut Myriam Delmée.
Contactée, Fabienne Bryskère ne souhaite pas s'étendre sur les raisons de son départ, se limitant tout au plus à préciser que la direction de Mestdagh, associée à d'autres activités en parallèle, commençait à être trop pesante. Contacté par nos soins pour réaction, Mestdagh n'a pas donné suite à nos sollicitations.

L'écho