Beyrouth : Carrefour envoie 40 tonnes d'aide alimentaire

Beyrouth : Carrefour envoie 40 tonnes d'aide alimentaire

le 10/08/2020

Un avion mis à disposition par le ministère des Armées permet au géant de la grande distribution de livrer dès aujourd'hui ces denrées non périssables au peuple libanais.

Les gestes se multiplient pour aider Beyrouth. Quatre jours après la double explosion qui a ravagé une partie de la capitale libanaise, plusieurs dizaines de milliers d'habitants restent sans solution. Pour leur venir en aide, Washington a envoyé hier 15 millions de dollars de nourriture et de médicaments. En France, plusieurs appels aux dons ont été lancés et plusieurs aides exceptionnelles vont être débloquées. Aujourd'hui, c'est le groupe Carrefour qui «s'associe pleinement à la douleur du peuple libanais» et envoie l'équivalent de 52 palettes de denrées non périssables (pâtes, riz, conserves, farines etc.).

 

C'est «grâce à l'appui du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et à la mise à disposition d'un avion par le ministère des Armées», note Carrefour dans un communiqué, que le groupe peut envoyer ces quarante tonnes de nourriture. Là-bas, elles seront réceptionnées par un partenaire du géant de la grande distribution, qui assurera la distribution des produits avec l'aide de plusieurs ONG locales. Au Liban, Carrefour exploite cinq magasins.

L'explosion du port est également une catastrophe pour l'alimentation à Beyrouth. Pour cause, 60% des importations transitent habituellement par ce port, qui est le plus grand du pays, et son explosion remet en cause la sécurité alimentaire de la capitale, voire du pays. Par exemple, le blé constitue en temps normal 80% des importations agricoles du Liban et transite par ce port. Ce qui ne sera évidemment plus possible avant reconstruction. Par ailleurs, au moment de l'explosion, 120.000 tonnes de céréales ont été emportées par le souffle. L'Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation a déjà fait part de ses craintes pour la sécurité alimentaire du pays.

Par