Carrefour a été à la peine fin 2019, dans l'Hexagone. Le n°1 français de la grande distribution a publié, jeudi 23 janvier, après Bourse, un chiffre d'affaires en hausse de 3,1% à 21,743 milliards d'euros au quatrième trimestre en comparable, mais le chiffre d’affaires a reculé de 0,9% à données comparables en France, dans un marché en retrait, avec un impact négatif des grèves. Les ventes en hypermarchés (-3,4% en comparable) souffrent et reflètent l’environnement de consommation dégradé en fin d’année et le poids des investissements en compétitivité. Les supermarchés et la proximité affichent de bonnes performances. Le chiffre d'affaires 2019 à magasins comparables est en progression de 3,1% à 80,735 milliards d'euros.

Le groupe de grande distribution précise que le résultat opérationnel courant (ROC) 2019 est attendu à environ 2,09 milliards d'euros, en hausse de 7,4% à changes et périmètres constants. Le ROC 2019 en France est quant à lui attendu en croissance à deux chiffres. Le groupe a confirmé les objectifs du plan stratégique, Carrefour 2022. A savoir, un plan d'économies de 2,6 milliards d'euros en année pleine à horizon 2020, 4,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires e-commerce alimentaire en 2022 et 4,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en produits bio en 2022.

Le distributeur confirme également que l'objectif de cession de 500 millions d'actifs immobiliers non stratégiques d'ici 2020 a été atteint en octobre 2019 Les objectifs opérationnels sont également confirmés notamment la réduction des surfaces de vente en hypermarchés de 350 000 m2 dans le monde à horizon 2022.

Alexandre Bompard, Président Directeur Général, a déclaré : " L'année 2019 marque une étape importante pour notre groupe. Carrefour a réalisé une croissance solide et rentable. Notre plan de transformation porte ses fruits. Les nombreuses initiatives sur la transition alimentaire, le e-commerce et la compétitivité sont perçues positivement par nos clients et confirment la pertinence de notre modèle omnicanal."

Capital