La situation est tendue chez Carrefour et les finances ne sont pas au beau fixe. Les hypermarchés de l'enseigne accusent des pertes massives. À tel point que la moitié d'entre eux perdaient de l'argent en 2018, selon les informations rapportées par le magazine Linéaires. Dans le détail, sur les 191 Carrefour Hypermarchés SAS que compte le groupe, 89 afficheraient un déficit, sans même prendre en considération les loyers et les amortissements. Pire, l'an passé, Carrefour a enregistré pour la première fois un résultat d'exploitation négatif.

Parmi la liste des hypermarchés en difficulté cités par le magazine de la distribution alimentaire, figurent notamment ceux de Marseille Le Merlan, Marseille Grand Littoral et Vitrolles qui enregistrent des pertes de plus de cinq millions d'euros par an. Les hypermarchés situés en région francilienne à Aulnay, Sevran et Ivry affichent un déficit supérieur à deux millions d'euros.

Transformer les hypermarchés pour enrayer le déclin

Pour tenter d'enrayer la crise, Carrefour mise sur l'innovation et une nouvelle organisation. L'enseigne va lancer un nouveau modèle, "Next", auquel certains de ses hypermarchés vont se convertir. Les surfaces seront réduites mais organisées autour de plusieurs kiosques alimentaires. L'enseigne table aussi sur un autre modèle, "Essentiel", une sorte d'hypermarché low cost, précise Linéaires. Enfin, 41 hyper intégreront le programme interne "Rebond" : les directeurs d'établissements pourront bénéficier d'une plus grande marge de manoeuvre pour remettre sur pied leur magasin.

Entre 2018 et 2020, Carrefour s'est également engagé à transformer certaines surfaces non alimentaires et aux pertes assez conséquentes en des nouveaux espaces comme des galeries marchandes. Pour l'instant, 39 hypermarchés ont déjà été ciblés, précise le magazine. Quant aux personnels, l'entreprise a déjà mené un plan de départs volontaires en 2018 portant sur 500 postes. Cette année, une rupture conventionnelle collective a été ouverte sur 3.000 postes, avec à la fin du mois de novembre quelque 2.800 départs validés. Sollicité par Capital.fr, Carrefour n'a pas encore commenté l'ensemble de ces informations.

AMBRE DEHARO

ACTUALITÉ DES MARQUES